Sites

Pourquoi tout le monde veut prendre la place de TikTok

31/07/2020
Pourquoi tout le monde veut prendre la place de TikTok

Vu sur www.lesechos.fr - 31/07/2020 - La plateforme chinoise, propriété de ByteDance, a réussi à attirer un large public en seulement quatre ans. Face à ce succès fulgurant, les autres réseaux sociaux se voient dans l'obligation de revoir leur expérience utilisateurs, quitte à copier un peu.

 

Créée en 2016, l'application chinoise TikTok a longtemps été, dans le monde des réseaux sociaux, un chasseur tentant de grappiller des utilisateurs sur le terrain des géants du numérique. En 2020, forte de son milliard d'utilisateurs actifs, c'est à son tour d'être chassée. Il faut dire qu'en quatre ans, et depuis sa fusion avec l'application Musical.ly en 2018, TikTok est passé de 22,4 millions de téléchargements à 315 millions au premier trimestre 2020, selon la société d'analyse Sensor Tower.

 

L'application qui suscite la suspicion des autorités en raison de sa proximité avec la Chine, est malgré tout devenue, en quelques années d'existence, une plateforme incontournable dans la culture internet pour la génération Z. De quoi aiguiser l'appétit des autres géants des réseaux sociaux, qui n'ont pas vu venir la nouvelle pépite du divertissement sur mobile.

 

Facebook, premier rival
Mardi, le « Wall Street Journal » révélait ainsi qu'Instagram, réseau social propriété de Facebook, avait offert des sommes financières attrayantes aux utilisateurs phares de TikTok afin de les persuader d'utiliser son service concurrent baptisé « Reels », censé se lancer en août. Selon des sources citées par le quotidien américain, les sommes seraient estimées à des centaines de milliers de dollars. L'affaire illustre bien la bataille à laquelle se livrent les deux plateformes, TikTok ayant inondé, ces dernières années, Instagram de publicités ciblant directement les utilisateurs sur ses terres.

 

Face à la charge de Facebook, TikTok a annoncé un fonds de 200 millions de dollars pour aider les créateurs à générer des revenus. « Le lancement d'Instagram Reels est un signe certain que Facebook a pris TikTok pour cible. Bien qu'il existe de nombreuses plateformes, TikTok est la seule qui pourrait égaler Facebook et constituer une véritable menace », analyse Yuval Ben-Itzhak, Ceo de la plateforme de marketing sur les réseaux sociaux Socialbakers.

Les autres géants à l'attaque aussi


Si les manoeuvres s'organisent entre Facebook et TikTok, d'autres géants du numérique font également la revue de détail de leur artillerie afin de peser dans la bataille. Selon le site spécialisé Techcrunch , Google serait ainsi en train d'expérimenter une fonctionnalité capable de rivaliser avec TikTok. Sur YouTube, les utilisateurs pourraient, depuis leur téléphone, enregistrer des vidéos de 15 secondes à l'instar de celles réalisées sur l'application chinoise.

Si pour Facebook et Google, la pratique consistant à reprendre ce qui marche est habituelle, c'est un peu moins le cas pour l'autre pépite des réseaux sociaux chez les jeunes, Snapchat. Le réseau social d'Evan Spiegel a une longue expérience de chassé. Son format offrant des vidéos courtes, mais surtout éphémères, a été adopté par Instagram, Skype, Facebook, Messenger, des plateformes de dating. Mais aussi YouTube, via un format stories baptisé « Reels », le même nom que la fonctionnalité de Facebook visant à concurrencer la nouvelle pépite… TikTok. Tout un symbole.

 

Face au succès de TikTok sur son terrain, à savoir les jeunes, Snapchat ayant lui-même été copié, serait sur le point d'entamer une refonte, rapporte la presse américaine, testant une expérience de navigation à travers ses contenus de la même façon que le très addictif « swipe » de TikTok. Selon Hootsuite, en 2020, les utilisateurs passeraient 30 minutes par jour sur Snapchat, quand ils resteraient 45 minutes sur TikTok.

 

Lire l'article


Retour

Suivez-nous sur Instagram

#laventuregénérale @104paris
#unroideguerre @chateaudevincennes
#lacitedesenfants @citedessciences
#ruines @labnf
Bonne semaine à tous !
#notredamedeparis @crypte_paris